Close

Fabricants

Liste de produits par fabricant Domaine de Tariquet


Pierre Grassa naît en France de parents espagnols, originaires de la Sierra de Guara…L’autre versant des Pyrénées… Garçon vacher, occupé dès son plus jeune âge aux travaux extérieurs, il fréquentera peu l’école. Il a une féroce envie de dévorer la vie, ailleurs, plus loin… Le sport arrive à contenir son énergie, son envie de vivre, son envie de réussir. Lors de son service militaire, il rejoindra le bataillon de Joinville où sont sélectionnés les meilleurs compétiteurs français des différentes disciplines, passera avec brio son certificat d’étude… De retour à la vie civile, Pierre s’arrête à Bordeaux, travaille dans un salon de coiffure et son balai à la main, observe inlassablement le mouvement des ciseaux, l’utilisation des fers à friser…S’inscrit à la bourse de travail, réussit sa formation de coiffeur pour dame et sort lauréat de sa promotion.
1939 sonne le glas de la vie de garçon coiffeur de Pierre et la mobilisation générale de la deuxième guerre mondiale
l’entraîne vers une nouvelle vie. Son bataillon est fait prisonnier et une insupportable vie de captivité berce les longues journées du bouillant personnage. Il parvient à se faire rapatrier et entre en résistance dans le Sud-Ouest de la France, à Éauze…Où est le Tariquet et où l’on retrouve Hélène… Quand un jeune homme bien de sa personne croise une charmante jeune fille et qu’ils se plaisent, la suite de l’histoire n’est guère difficile à imaginer !
Pierre et Hélène uniront leur vie ! Ensemble, ils redonneront vie au Tariquet. Le château, la propriété doivent être remis en état ? Qu’importe, ils ont du courage, ils ne se sont promis que de l’amour et du travail, les voici à l’œuvre…
Très vite, Hélène et Pierre redonneront une vocation viticole au Tariquet, nous sommes en Bas-Armagnac !
Ils auront 4 enfants : Maïté, Christiane, Françoise et Yves. Maïté et Yves perpétueront le métier en restant sur le domaine.
Dès 1972, ils constitueront leur première société avec leur père, développeront les ventes des Bas-Armagnacs produits au château…
En 1982, alors que le marché était balbutiant, ils choisissent de produire des vins blancs… Il n’y a pas de belle histoire sans qu’à la fin, il n’y ait une note d’espoir… Armin et Rémy, fils d’Yves, deviennent aujourd’hui vignerons et se préparent à écrire un autre chapitre…

Pas de produit pour ce fabricant.

Close